jkjkl
Les BAiNS 
pour
la SANTE
 


Article de Liu ZHANWEN
Institut de Médecine Chinoise de Beijing
Editions "La Chine en construction" 1989

Le bain est une habitude de la vie civilisée, un moyen pour préserver sa santé, prévenir et guérir les maladies.
Voici quelques-uns des bains les plus simples et les plus efficaces.

 

1.Bain d’air

Ce genre de bain permet, par le contact de l’air froid, d’élever la température du corps ; il régularise les fonctions du système nerveux central, renforce la résistance au froid et aux maladies. La sagesse populaire a raison de dire : 

«  si vous voulez une bonne santé, 
exercez-vous à supporter le froid. »

 

 
   

Selon les recherches modernes, le bain d’air améliore la sécrétion interne, multiplie les 17-cétostéroides et renforce la force de résistance de l’organisme.
Car l’air pur, riche en ions négatifs, régularise la stimulation et l’inhibition du système nerveux central, raffermit les fonctions de l’écorce cérébrale, active le métabolisme de l’organisme et l’oxydoréduction tissulaire et renforce la capacité immunitaire

D’après des études faites en Chine ainsi qu’à l’étranger, l’anionthérapie peut guérir 80% des cas d’asthme bronchique. S’ils passent une demi-heure par jour dans un « bain d’ions négatifs », les conducteurs de véhicules auront moins d’accidents, les élèves travailleront mieux et les sportifs réaliseront de meilleures performances. L’expérience prouve que les bains d’air accélèrent la guérison de certaines maladies : bronchite, asthme bronchique, tuberculose pulmonaire ; hépatite, anémie, affections cardiaques et autres.

 

 
 

Rien de plus facile que de prendre un bain d’air, soit que l’on y consacre un moment particulier, soit que l’on fasse du sport ou un travail manuel. En été, par exemple, il est recommandé de sortir de bonne heure pour faire un peu d’exercice dans l’air frais du matin : promenade, jogging, qi gong, etc.

Même après la belle saison, ne pas trop se couvrir et garder l’habitude de faire de l’exercice physique en plein air, le temps employé variant en fonction de la température de l’air et de la santé de chacun. Par ailleurs, l’habitat doit être bien aéré. Lorsqu’il n’y a pas de vent, rien n’empêche de laisser une petite fenêtre ouverte pendant la nuit pour que l’air puisse circuler librement, c’est même une bonne habitude.
Attention ! pour les personnes âgées, il n’est pas prudent de faire de l’exercice dehors lorsque la température est inférieure à 15°C ; l’idéal c’est environ 20°C, un ciel clair et un air pur.


 
   

2.Bains médicaux

Ils sont connus et pratiqués en chine depuis très longtemps. Ils s’agit simplement d’ajouter dans l’eau de bain des ingrédients de la pharmacopée traditionnelle ; le bain se prend soit en se lavant avec l’eau elle-même, soit en s‘exposant seulement à la vapeur de l’eau très chaude.

Des documents datant de l’époque des Qin, il y a 2000 ans, font état d’une « hydrothérapie ». On sait par ailleurs que les bains d’eau chaude avec des plantes médicinales étaient déjà très connus sous la dynastie des Zhou (1066-253 av J-C). Dans le chapitre « Ablutions » des maximes de longévité, recueil composé  sous la dynastie des Qing (1644-1911). Il est dit : 


« se baigner avec l’infusion de Lyciet (goji) renforce la résistance aux maladies 
et retarde la vieillesse. »


En résumé, se laver avec une eau médicinale protège la peau, fortifie le corps et aide à prévenir ou guérir les maladies.

 

 
   

L’effet des bains médicaux varie selon les plantes utilisées. L’infusion de Kudzu (Pueraria labota) par exemple protège la peau et la rend lisse et douce. Il suffit de faire bouillir dans de l’eau 50-100g de Kudzu et de verser l’infusion dans la baignoire ou la cuvette ; on peut aussi mettre directement l’herbe médicinale dans la baignoire pleine d’eau bouillante et la laisser 5 à 10 minutes, puis enlever l’herbe avant de se laver.

  

 
   

Les bains médicaux sont prescrits surtout pour des affections cutanées telles que l’urticaire, le prurit sénile, pour le rhumatisme articulaire, les douleurs des lombes et des jambes, les hémorroïdes, les maladies des yeux ou les dermatomycoses.
Le plus sûr demeure de prendre l’avis d’un médecin et suivre ses indications.
Citons cependant l’effet de certaines plantes. Les feuilles d’armoise et les fleurs de chrysanthème  guérissent l’eczéma et d’autres maladies de la peau.
La préparation : faire cuire dans de l’eau de 50 à 100g d’armoise et de chrysanthème, puis verser le liquide préparé dans l’eau du bain.

 

 
   

3.Bains secs

Se frotter tout le corps des deux mains comme si on se lavait avec de l’eau. Selon la théorie traditionnelle, un tel exercice active la circulation du sang et de l’énergie vitale, fortifie la peau et les muscles, harmonise les diverses fonctions nutritives et défensives et ralentit le vieillissement.

Il y a deux méthodes principales de se frotter le corps.
La première est d’abord de réchauffer les paumes (point Laogong) en les frottant l’une contre l’autre, puis de se frictionner le corps en commençant par les bras, en continuant par la tête, le cou, la poitrine, le ventre, etc. et en  terminant par les jambes et les pieds.

 

 

   

La seconde est de commencer par se frotter le sommet de la tête (point Baihui), puis le visage, les épaules, les bras, la poitrine, les reins, le dos et enfin les membres inférieures jusqu’au point Yongquan, au centre de la plante des pieds. Faire ce massage avant de dormir et au lever, dans une pièce suffisamment chauffée où l’air circule librement. Il faut aller à la selle avant l’exercice ; pour plus d’efficacité, enlever vêtements et sous vêtements (à moins que la température de la pièce ne le permette pas) ; se concentrer et rester calme tout le long du massage, qui peut se faire coucher ou assis sur une chaise.

 

 
   

On peut aussi tout simplement se frotter le corps avec une serviette souple ou une brosse à poils doux. Mais le massage doit être progressif ; des frottements trop brusques, surtout au début, risquent d’irriter la peau. Régulièrement pratiqués, les "bains secs" protègent des maladies et fortifient la constitution physique ; Toutefois, l’exercice ne convient pas à ceux qui sont atteints d’affections aiguës, de maladies contagieuses, de tuberculose, d’hémophilie, de lésions ouvertes.


 
   

Il y a encore bien d’autres façons de se laver en utilisant au mieux les éléments de la nature, compte tenu de la constitution physique et des préférences personnelles. On peut aussi prendre des bains d’eau tiède, chaude ou froide, des bains d’eaux thermales, des bains de vapeur, de mer, de soleil, de sable, de boue, « de verdure », autant de façons de rester en bonne santé.


 
  Crédits Photographiques :
Photo 1 : Pierre Gaggia "Islande"
Photo 3 : Finlande "les bains rafraichissant"
Photo 4 : Maia Flore / Agence vu
Vidéo : Pierre Gaggia

Copyright©P.Gaggia Octobre 2013