pj

Assurer une
Excrétion Normale

 

 

Article de Fu Qingji
Conseils pour une bonne santé
Edition « la Chine en construction » 1989

L’organisme humain rejette des déchets par plusieurs moyens :
expiration, excrétion de la sueur, de l’urine, des matières fécales…

Une excrétion normale de ces matières est très importante pour la santé 
et la longévité. Malheureusement, les gens n’y font pas toujours attention.

Par exemple il faut aller à la selle une fois par jour ou, au moins, une fois tous les deux jours. Il y a constipation si les matières fécales sont sèches et que la défécation ne se fait que tous les trois jours ou plus.

La constipation est susceptible de provoquer chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle, d’affections coronariennes, de cirrhose de foie,
une hémorragie cérébrale, un infarctus du myocarde ou une hémorragie des voies digestives.
Les matières fécales retenues longtemps dans l’intestin libèrent des substances toxiques qui pourront être réabsorbées et causer une « auto-intoxication » très néfaste pour la santé. Un long séjour des matières fécales peut entraîner une inflammation du côlon et du rectum ou même
un cancer.

Il ne faut donc pas retenir volontairement ses matières fécales. S’il  y a constipation, il faut consulter le médecin ou changer de régime alimentaire, prendre plus de légumes riches en cellulose, tels que céleri et poireau, du miel, des fruits… 

Il ne faut pas non plus retenir longtemps son urine, car avec elles sont éliminées les substances toxique provenant du métabolisme : l’urée
la créatinine.
Par ailleurs, une longue rétention d’urine augmente la pression dans 
la vessie
et peut même arrêter la sécrétion d’urine par les reins, ce qui favorise l’accumulation des substances toxiques dans l’organisme.
En même temps uns stagnation de l’urine dans la vessie entraînera des infections urinaires, qui se produisent surtout chez la femme, dont l’urètre est relativement court.
L’absorption d’une quantité suffisante d’eau aide l’organisme à éliminer rapidement des substances toxiques en même temps que l’urine.

 
  Chaque jour, l’organisme humain à l’état statique élimine par la peau et les poumons environ 800 à 1500 ml d’eau, c’est ce qu’on appelle en médecine la « déshydratation inapparente ». Même sans une transpiration visible, la peau secrète de l’eau. La transpiration et l’expiration rejettent ainsi des déchets de l’organisme, équilibrent la température du corps ainsi que son métabolisme.Tout trouble de ces deux fonctions se répercute sur la santé.

Il est donc nécessaire d’observer l’hygiène de la peau pour assurer une transpiration normale : se baigner souvent, se prémunir contre les affections cutanées et les soigner à temps une fois contractées.

En hiver, porter des vêtements douillets, en été des vêtements en tissu absorbant et perméable à l’air ; faire des exercices physiques pour augmenter la capacité pulmonaire. Aérer les chambres, se déplacer à l’extérieur autant que possible.
Bref, assurer le bon fonctionnement des organes excréteurs est un des impératifs pour se maintenir en bonne santé.

 

 

 Une peinture et un poème de LAO SHU

Les tatouages et les glandes sudorales

   

Vous vous demandez peut-être pourquoi les yakuzas (mafia japonaise) sont tellement atteints par le cancer du foie.
Cela a beaucoup à voir avec les tatouages. Ils sont nombreux à se faire tatouer lorsqu’ils sont jeunes, avec des aiguilles douteuses. Beaucoup contractent l’hépatite C et boivent comme des trous. C’est une combinaison mortelle. Il faut ajouter à cela le fait que les tatouages traditionnels détruisent les glandes sudorales, de ce fait le corps ne peut éliminer les toxines aussi facilement et elles affectent les organes.
                                                                     Jake Adelstein « TOKYO VICE »

jake

 
 

Copyright©P.Gaggia      Février 2018